• Chaussée de Helmet 176 Bte 5, 1030 Bruxelles
  • 02 242 87 04

Plusieurs menaces pèsent sur les lisières de la forêt de Soignes, et donc sur la forêt elle-même!

M.NINANNE (Bruxelles-Nature et Amis de la forêt de Soignes)

Plus que jamais, les lisières de la forêt de Soignes font actuellement l’objet de tous les appétits des promoteurs immobiliers.

Et le monde politique leur fait la part belle : après la réforme du Cobat*, l’imposition des PAD* et enfin l’adoption- en catimini en juillet – du PRDD* qui n’a plus rien de durable, les habitants et les défenseurs de la nature se trouvent bien démunis.
A présent, tout devient faisable et légal !
Nous payons cher les mobilisations riveraines et les recours qui avaient permis de faire opposition à certains projets immobiliers sur ces lisières.
Les juristes en environnement de la Région ont bien fait leur boulot !

Et les projets immobiliers se multiplient, à la vitesse supérieure, comme s’ils devaient se concrétiser avant l’avènement du prochain gouvernement régional…

Les enquêtes publiques se déroulent ‘pour la forme’ mais les jeux sont faits à l’avance.
Les projets grandioses ou imbuvables, après enquête publique et récriminations, sont revus à la baisse, mais passent cependant, avec l’aval de la Région, avec 2 appartements en moins par ci,
1 étage en moins par là.

On nous dogmatise de l’arrivée de 100.000 habitants endéans la prochaine décennie à Bruxelles, il faut du logement partout !

Nous assistons ces derniers mois à une accumulation de projets immobiliers dans toutes les zones de lisières non encore bâties

Enumération :

  • Tenreuken (Watermael-Boitsfort) implantation de 5 buildings.
  • Projet « Grand Forestier » lotissement en 6 lots pour construire des hauts buildings.
  • Avenue Van Horenbeek : deux projets de grands immeubles.
  • Reconversion du site AXA, qui pourrait devenir le siège de l’ambassade des Etats
  • Toujours AXA, démolition d’un immeuble de bureaux pour y ériger 4 immeubles pour 270 logements.
  • Projet de construction de deux grands blocs d’appartements au Coin du balai entre la station Natura 2000 forêt de Soignes et la station Natura 2000 du Plateau de la Foresterie.
  • Projet « Château de Rouge-Cloitre  » pour la construction d’un grand immeuble dans la zone forestière, entre deux stations Natura 2000 et à proximité immédiate de la réserve forestière ainsi que de la réserve naturelle du Rouge-Cloitre.
  • Projet Oak Tree, drève de Bonne-Odeur à la limite d’Auderghem et d’Overijse, un grand complexe d’hôtel, de bureaux et d’appartements.
  • Projet Droh’me (DRAME !) de réaménagement de l’ancien hippodrome de Boitsfort pour y créer un centre récréatif et sportif.

Le PRDD nous apprend encore :

  • Les visées de constructions sur le Plateau de la Foresterie, qui fait partie de la ZSC I Natura 2000.
  • Une proposition de parking de dissuasion à la drève de Bonne-Odeur, dans la même zone de lisière déjà concernée par le projet de constructions Oak-Tree !
  • Des projets d’urbanisation dans la zone de lisière des Dames Blanches, à Woluwé Saint Pierre.
  • Une proposition de pôle récréatif au Rouge-Cloitre.
  • Des projets d’implantations de très hautes « tours iconiques régionales » dans la vallée de la Woluwe.
  • Une proposition de «  pôle de développement  » autour de la gare de Boitsfort englobant le Parc Tournay Solvay.
  • Enfin, n’oublions pas au nord de Bruxelles, le projet d’élargissement du Ring au Bois du Laerbeek.

Si cette quinzaine de projets dans les zones de lisières se réalisaient, l’encerclement du massif forestier par les constructions entraînerait, par érosion de la diversité génétique, la fin de l’écosystème de la forêt de Soignes, ZSC Natura 2000, site classé et inscrite au Patrimoine mondial de l’UNESCO.

 

NATURA 2000

Natura 2000 protège la forêt de Soigne ET SES LISIERES.
Les lisières, écotones très riches en biodiversité, sont essentielles au maintien de la faune et flore de la forêt.
Déjà, en matière d’urbanisation, les zones non aedificandi avaient été ramenées de 100 à 30 mètres.

Mais le statut ‘Natura 2000’ est bien précaire et virtuel : promettez de verduriser la toiture ou la façade, placez des nichoirs pour les chauves-souris, et le permis sera délivré !

Au sein même de BE/IBGE, certains fonctionnaires se désespèrent, car leur sont imposés tant le silence et l’obéissance sur certains projets (Drohme / (Drame !) que la volonté politique actuelle de faire aboutir des projets immobiliers, toujours au nom du sacro-saint dogme : logement, logement, logement.

Même la commune de WB (écolo) autorise des projets immobiliers (voir chemin des Silex, 2B).
Et à présent que le Plateau de la Foresterie* devient constructible au PRDD*, la commune s’en émeut.

Rappelons quand même qu’un nouveau Plan de gestion de la forêt de Soignes est en maturation… peau de chagrin…

*Foresterie : depuis les années 1970, plusieurs velléités de constructions se sont succédées : 35.000m² de bureaux (IBM) – des logements sociaux – un hôpital (projet abandonné car sous-sol jugé pollué) dès lors,  une prison (sic !) – et, dans les cartons,  l’installation de la cavalerie de la police fédérale…

*PRDD= Plan régional de développement Durable

*PAD : Plans d’aménagements directeurs, dénoncé par IEB et bien d’autres pour son anti démocratisme…

*Cobat : code bruxellois de l’aménagement du territoire

Tags CLOUD

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.